Tableaux

Avant et après restauration.
Avant et après restauration.
Consolidation de petites déchirures et allègement de vernis.

Ce portrait était recouvert du portrait présumé de Mme de Montmaur (ci-dessous). La plus grande intervention de cette restauration a consisté à refixé la couche picturale sur son support et de comblé puis retouché toutes les lacunes.

Restauration du portrait présumé de Mme de Montmaur. Ce portrait de format rectangulaire était fixé par dessus un portrait d’homme au format octogonal.

Suite à un enfoncement d’un objet au revers du tableau, des écailles de peintures se sont détachées. Un refixage a permis de consolidé la zone fragilisée puis des mastics et retouches ont permis de retrouver un bon aspect esthétiques.

A. SORTAIS, Bouquet de roses et pipe
Marine

Allègement d’un vernis très très oxydé.

Anton Kruysen, Paysage de Chartres, détail.

Détail d’un travail de retouche.

Camoin, paysage

Allègement de vernis et retouches sur ce petit tableau de Camoin.

Les Roses trémières

Suite à une chute, une déchirure s’est formée au centre du tableau. Celle-ci a été consolidée, le tableau nettoyé et retouché pour retrouver une bonne lisibilité.

Avant et après restauration.
Refixage de la couche picturale.
Avant et après restauration du tableau ainsi que du cadre.
Avant/après restauration

Dérestauration d’une restauration débordante qui a permis de retrouver la peinture originelle.

Un quart de ce tableau était plié et seulement les 3/4 de la peinture étaient visibles, tendus et encadrés. La restauration a consisté à réadapter ce tableau à son format original et restaurer les altérations dues au pliage.

Allègement de vernis sur un paysage signé Valdes.

Mastic et retouches d’une déchirure
Ruines antiques

Nettoyage et allègement de vernis sur ce joli paysage .

Printemps de la série des quatre saisons

Restauration de quatre tableaux des quatre saisons : nettoyage, allègement de vernis, consolidation de déchirures, mastics, retouches …

C.Auenor, Bouquet de roses.

De multiples lacunes de peinture étaient présentes sur l’ensemble de l’oeuvre et de nouvelles pertes d’écailles de peinture étaient à prévoir. Le tableau a donc été refixé, les lacunes mastiquées puis retouchées.

%d blogueurs aiment cette page :